La Chrysine, le miel et la propolis

La Chrysine est un flavone : les flavones sont une classe de composés chimiques appartenant au groupe des flavonoïdes, qui sont eux-mêmes une classe de polyphénols.

La chrysine se trouve couramment dans la passiflore, le miel et la propolis.

Les sources végétales de chrysine :

  • Les champignons,
  • Les carottes,
  • Passiflora caerulea (passiflore bleue),
  • Pelargonium crispum (géranium odorant),
  • Passiflora incarnata (passiflore officinale),
  • Oroxylum indicum (arbdre de damoclès),
  • Lactarius deliciosus (lactaire délicieux),
  • Cytisus multiflorus (cytise multiflore),
  • Crataegus oxyacantha (aubépine),
  • Scutellaria immaculata (scutigerelle immaculée),
  • Alpinia oxyphylla (cardamome noire).

La chrysine est un flavonoïde très utilisé en médecine chinoise.

Propolis brune

Quels sont les effets de la chrysine sur la santé humaine ?

La chrysine a suscité un intérêt considérable en raison de sa capacité à traiter un large éventail d’affections par le biais de diverses voies. Plus précisément, la chrysine a démontré une variété d’effets pharmacologiques :

  • Anticancéreux,
  • Antinéoplastiques : qui ralentit ou qui stoppe le développement de néoplasmes (tumeurs),
  • Antioxydants,
  • Dermoprotecteurs,
  • Osteoprotecteurs,
  • Hépatoprotecteurs,
  • Gastroprotecteurs,
  • Neuroprotecteurs,
  • Anti-inflammatoires,
  • Anti hémolytiques : contre les anticorps qui provoquent la destruction des globules rouges, l’hémolyse,
  • Cardioprotecteurs,
  • Antihypertenseurs,
  • Anti-obésités,
  • Antidiabétiques,
  • Antivirales,
  • Propriétés neuroprotectrices importantes,
  • Diminution de la neuroinflammation,
  • Capacité à contrer les troubles cognitifs,
  • Propriétés encéphaloprotectrices efficaces.

La chrysine en association avec d’autres agents chimiothérapeutiques et composés naturels a montré des effets de synergie :

  • Il a été démontré que la chrysine et la capsaïcine (un composé chimique de la famille des alcaloïdes, composant actif du piment) favorisent la sénescence précoce et la mort cellulaire programmée par le biais d’un dysfonctionnement mitochondrial et d’une augmentation des taux de p53.
  • Il a également été démontré que la chrysine et le cisplatine (un complexe à base de platine pouvant être utilisé comme anticancéreux et administré par perfusion intraveineuse) exercent des effets synergiques sur l’induction de l’apoptose et l’inhibition de la migration.
  • Il a été démontré que la chrysine et la curcumine (le pigment principal du curcuma (Curcuma longa)) exercent une cytotoxicité coopérative significative, arrêtent le cycle cellulaire au stade G2/M et favorisent l’apoptose par le biais de la régulation positive de l’expression de miR-321 et miR-502c par rapport aux médicaments utilisés seuls.

Cependant, la biodisponibilité de la chrysine, c’est-à-dire sa capacité à être absorbée et utilisée par l’organisme, est limitée.
Ce qui représente un obstacle majeur à son utilisation clinique.
Des recherches sont en cours pour améliorer la biodisponibilité de la chrysine, notamment en l’encapsulant dans des nanoparticules.

structure chimique de la chrysine

Annonce Google 

(Les visualiser fait vivre le site ^^ -> Clic droit/ouvrir dans un nouvel onglet)

Quels sont les principaux avantages de la chrysine dans le traitement du cancer ?

La chrysine est un agent anticancéreux puissant qui :

  • Induit l’apoptose,
  • Inhibe la prolifération et la migration cellulaire,
  • Module diverses voies de signalisation cellulaire liées à l’inflammation,
  • A la survie des cellules cancéreuses,
  • A la prolifération,
  • A l’angiogenèse,

De nombreuses études in vitro (sur des lignées cellulaires) et in vivo (sur des modèles animaux) ont démontré les effets bénéfiques de la chrysine contre divers types de cancer :

  • Du foie,
  • Du sein,
  • Du poumon,
  • Du col de l’utérus,
  • De la prostate.

La chrysine n’a aucun effet cytotoxique sur les cellules normales, telles que les fibroblastes (cellules résidentes de base des tissus conjonctifs assurant la cohésion des autres tissus de l’organisme).

La chrysine a montré des effets anticancéreux notables en association avec des médicaments chimiothérapeutiques (synergie).

Bien que les effets de la chrysine aient été démontrés dans divers types de cancer, les mécanismes moléculaires exacts par lesquels la chrysine contrôle la progression de différents types de cancer n’ont pas encore été complètement élucidés.

De plus, l’utilisation de la chrysine comme agent thérapeutique dans les milieux cliniques est encore loin d’être réalisée, tant que des essais sur l’homme n’auront pas été effectués et validés.

Quels sont les principaux avantages de la chrysine dans le traitement de la maladie d'Alzheimer ?

La chrysine présente divers effets pharmacologiques, notamment des propriétés neuroprotectrices, anti-inflammatoires et antioxydantes.

La chrysine pourrait lutter contre la maladie d’Alzheimer, notamment en inhibant l’agrégation amyloïde, en régulant l’afflux de calcium, en atténuant le stress oxydatif et en supprimant la neuroinflammation.

L’accent est mis sur le développement de nouvelles voies d’administration et de systèmes d’administration de médicaments basés sur les nanotechnologies en raison de l’importance de la barrière hémato-encéphalique dans la progression de la maladie d’Alzheimer.

Avertissement et principe de précaution avec la Chrysine

Il est important de noter que les informations présentées ici sont basées sur des études scientifiques et doivent être considérées avec prudence.

Il est essentiel de consulter un professionnel de la santé avant d’envisager l’utilisation de la chrysine ou de tout autre complément alimentaire à des fins médicales.