Propolis

La propolis est une substance résineuse récoltée par les abeilles sur l’écorce et les bourgeons de certaines plantes (dalbergia, baccharis) ou arbres (peupliers). A cette propolis, elles ajoutent leurs propres secrétions salivaires et de la cire.

Dans la langue grecque Propolis signifie : Pro = Devant et Polis = La cité, ce qui signifie La défense de la cité.
Comme vous le montre la photographie ci-contre, les abeilles ont commencé à bâtir un mur de propolis afin de protéger la ruche en obstruant les ouvertures vers l’extérieur.

Les abeilles bâtissent un mur de propolis
Les abeilles bâtissent avec de la propolis afin de protéger la colonie.

Les abeilles limitent aussi l’ouverture de la porte d’entrée de la ruche avec de la propolis contre les agresseurs extérieurs (papillons, souris etc.). La propolis permet aux abeilles d’effectuer des réparations au sein de la ruche, de momifier les animaux ayant pénétrés dans la ruche, qu’elles tuent mais ne peuvent ressortir de la ruche à cause de la taille de l’animal (souris par exemple). La propolis est aussi mélangée à la cire des cellules d’élevage (le couvain).

Mais la propolis assure surtout une protection antibactérienne et antifongique de la colonie face aux différentes maladies.

Composition de la propolis

La propolis change de couleur, d’odeur, de texture et de caractéristiques médicinales en fonction de son origine botanique, de son origine géographique et de la période de l’année à laquelle les abeilles la récolte.

À l’heure actuelle, au moins 500 composés actifs ont été identifiés dans les propolis.

Les acides phénoliques (caféique, férulique, chlorogénique, p-coumarique), l’acide benzoïque, l’acide cinnamique et les flavonoïdes sont les composés biologiquement actifs les plus importants des propolis.

La propolis contient également :

  • des minéraux,
  • des vitamines,
  • et des enzymes.

Les différentes propolis

Les principales propolis étudiées dans le monde sont :

  • La propolis verte (Brésil) : Baccharis dracunculifolia,
  • La propolis brune (Europe) : Peuplier,
  • La propolis rouge (Amérique du Sud et Brésil) : Dalbergia ecastophyllum.

Propriétés de la propolis en apithérapie

Les propriétés de la propolis en apithérapie

  • Activités antibactériennes,
  • Activités antiparasitaire,
  • Activité antivirale,
  • Activité Immunomodulatrice,
  • Activité antifongique,
  • Activité antioxydante,
  • Activité anti-angiogénique,
  • Activité anti-inflammatoire,
  • Activité antimicrobienne,
  • Activité antitumorale,
  • Activité anesthésique,
  • Activité cicatrisante.

Mais attention, la propolis n’est pas un produit miracle. Et elle nécessite un environnement médical pour son utilisation sur les pathologies graves.

Activité antibactérienne de la propolis

Le rôle antibactérien de la propolis est maîtrisé par les abeilles de la colonie au sein de la ruche. La propolis permet de lutter contre certaines pathologies bactériennes qui touchent les abeilles, notamment une bactérie, Bacillus larvae, responsable de la loque américaine.

La propolis possède la capacité d’inhiber la synthèse de protéines, d’inhiber l’adhérence ainsi que la division cellulaire. Elle possède une propriété antibactérienne face à des bactéries Gram+ et Gram-, qu’elles soient aérobies ou anaérobies.

Activité antivirale de la propolis

Certaines études ont montré l’activité antivirale de la propolis face à des virus animaux tel que le virus Influenza aviaire (une maladie animale virale très contagieuse qui affecte les oiseaux chez lesquels elle peut provoquer des épisodes de mortalité pouvant aller jusqu’à 100 % du troupeau).

Mais une activité antivirale de la propolis face à des virus humains. C’est le cas du virus Herpes simplex de type 1 (HSV-1)  fréquemment responsable d’infections sur la peau, la bouche, les lèvres (le fameux bouton de fièvre). Une forte activité antivirale contre ce virus a été démontrée suite à une exposition d’extrait alcoolique de propolis -teinture mère) à différents temps du cycle viral.

La propolis a également une activité antivirale vis-à-vis du virus de l’immunodéficience humaine (VIH-1), agent pathogène qui provoque une infection chronique évoluant vers le sida.

Activité antifongique de la propolis

La propolis présente une activité antifongique sur différents types de levures impliquées dans des pathologies de la sphère ORL.

Une étude s’intéressant à pas moins de 80 souches de Candida a montré que l’extrait alcoolique de propolis présente également des propriétés fongicides (éliminer)  sur Candida albicans (levure généralement impliquée dans les mycoses retrouvées au niveau de la cavité buccale).

Activité anti-inflammatoire et immunomodulatrice de la propolis

Les propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes de la propolis sont dues à la présence d’un constituant principal : le CAPE (Caffeic Acid Phenethyl Esther).

On trouve le CAPE principalement dans la propolis brune de peuplier.

Le CAPE augmente la production de cytokines anti-inflammatoires et il est un inhibiteur puissant de la prolifération des lymphocytes T.

Activité anti-cancéreuses de la propolis

La propolis présente aussi une activité anti-cancéreuse. Elle permet un effet anti-cancéreux direct en inhibant la prolifération de cellules tumorales telles que celles retrouvées dans les carcinomes épidermoïdes buccaux (représentant 90% des cancers de la sphère buccale).

Le CAPE contenu dans la propolis permet également de supprimer la prolifération in vitro de cellules tumorales issues du cancer du sein, de la prostate, du poumon et de cancers oraux.

Références scientifiques : 30 à 53

Les dernières infos sur la propolis

Articles sur la propolis